Conférenciers invités

 Peter Braesicke

Peter Braesicke est professeur au KIT (Karlsruhe Institute of Technology) en Allemagne, son principal intérêt scientifique porte sur le domaine des interactions et des rétroactions entre la composition de l'atmosphère et le climat.

Il est président de l'Alliance européenne pour la recherche sur le climat (ECRA, http://www.ecra-climate.eu), coordinateur scientifique de l'initiative régionale Helmholtz-Climat-Changement climatique (REKLIM, https://www.reklim.de/en). Pour le KIT, il contribue à une initiative qui vise à créer une infrastructure nationale de données de recherche pour les sciences du système terrestre (NFDI4Earth)

https://www.imk-asf.kit.edu/english/staff_1638.php

Hervé Le Treut

Hervé Le Treut, membre du comité scientifique du site Le climat en questions, est Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie, ancien directeur de l'Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL) et membre de l'Académie des sciences.

Ses travaux portent sur la modélisation numérique du système climatique et la compréhension des perturbations radiatives du climat, en particulier le rôle de l’effet de serre additionnel lié aux activités humaines.

Il s’intéresse aussi aux impacts des changements climatiques et à l’analyse des risques environnementaux associés. Il est éditeur du chapitre 1 du volume 2 du 5e rapport du GIEC. Il est l’auteur ou co-auteur de plusieurs ouvrages pour le grand public, dont le dernier traite de l’adaptation au changement climatique en Nouvelle Aquitaine.

Rosana Lopez Rodriguez

Rosana López, Ecophysiologiste, Professeure assistante à Universidad Politécnica de Madrid (UPM), Espagne. Ses projets de recherche concernent l’adaptation des espèces d’arbres forestiers à la sécheresse, les interactions entre la sécheresse et la maladie de l’orme et, depuis quelques années, également l’amélioration du secteur de la production de résine dans l’Europe du sud. De 2015 à 2018, elle a bénéficié d’une bourse Marie Curie qui lui a permis d’exercer dans deux centres de recherche reconnus internationalement pour leur excellence, le « Hawkesbury Institute for the Environment of the Western Sydney University » (Australie) et l’UMR « Physique et Physiologie Intégratives de l’Arbre en environnement Fluctuant » (PIAF) de l’INRA Clermont-Ferrand (France). Elle a travaillé avec plusieurs chercheurs renommés dans les domaines de l’écologie, de la physiologie des plantes et de la modélisation pour décrypter les mécanismes physiologiques conduisant à la mortalité des arbres et pour quantifier le niveau de plasticité de leurs propriétés hydrauliques.

Son objectif scientifique est de progresser dans la connaissance des mécanismes qui régulent l’acclimatation des espèces forestières aux facteurs biotiques et abiotiques. Le but final est de mettre à la disposition des scientifiques et des gestionnaires les informations qui les aideront à prédire et à atténuer l’impact du changement climatique et des changements de l’usage des sols sur les forêts.

Claudio Paniconi

Claudio Paniconi est professeur à l'INRS-ETE, Université du Québec, Canada. Ses principales recherches portent sur la modélisation hydrologique. Il est co-développeur de plusieurs modèles de simulation largement connus, notamment CATHY (CATchment HYdrology), CODESA (COupled variable DEnsity and SAturation) et hsB (hillslope-storage Boussinesq). Ces modèles ont été appliqués pour résoudre les problèmes d'évaluation de l'impact du changement climatique, d'estimation de la recharge des nappes phréatiques, d'analyse des intrusions d'eau de mer et de nombreux autres défis liés à la gestion des ressources en eau.

 

Philippe Quevauviller

Philippe Quevauviller a été chercheur en océanographie dans les années 1983-1989 à l'Université de Bordeaux (France) en coopération avec le Ministère portugais de l'environnement à Lisbonne (Portugal) et le Ministère néerlandais des travaux publics à La Haye. Il a obtenu deux doctorats (océanographie et chimie) et le plus haut diplôme universitaire français (HDR). Il a débuté sa carrière à la Commission européenne en 1989 en tant que responsable scientifique de la DG Recherche, puis en tant qu'agent politique de la DG Environnement, et a déménagé au programme DG Home Secure Societies en 2013. Outre son travail à la Commission européenne, il est également professeur agrégé Au Vrije Universiteit Brussel (VUB) et un écrivain scientifique et éditeur.

Denis Salles

Denis Salles est Directeur de recherche à INRAE au centre de Nouvelle-Aquitaine Bordeaux, il est responsable de l’Equipe « Environnement, Acteurs et Dynamiques Territoriales » dans l’unité ETBX. Il dirige des recherches de sociologie de l’environnement et de l’action publique portant sur l’anticipation des sociétés face au changement climatique, sur les modes de gouvernance de l’eau, sur la concertation, sur les dispositifs de responsabilisation des usagers, sur les dispositifs de sciences participatives. Il est directeur adjoint du Labex COTE (www.cote.fr) en charge du transfert et de la valorisation. Il coordonne le volet SHS du projet VitiREV (Innovons pour des territoires respectueux de l’environnement) en Nouvelle Aquitaine. Il participe à l’action group « Enabling societal transformation » du JPI Climate. Il est membre du Comité Scientifique Régional sur le Changement Climatique http://www.acclimaterra.fr et membre du conseil scientifique du consortium québecois sur le changement climatique OURANOS.

Personnes connectées : 1